PASTORAL de Mossen J. Bonafont

1925 : Très certainement influencé par un pèlerinage qui l’avait amené en Terre Sainte d’une part, d’autre part par le folklore provençal, le Chanoine Bonafont écrivit donc en langue catalane la “PASTORAL” puisque il était un ardent défenseur de cette langue qu’il avait pratiqué dès son enfance et qu’il voulait ressusciter.
Majoral du Félibrige, Cigale d’Or, le Chanoine Bonafont reste comme l’un des grands poètes et écrivains catalans de ce début du XXème siècle.

1926 : La Pastorale est jouée pour la première fois en l’église d’Ille, par les enfants du catéchisme.

De 1926 aux environs de 1960, les Illois purent donc suivre le déroulement de ce “pessebre”.

Il faudra ensuite attendre 1985 pour réentendre l’oeuvre de Joseph Bonafont. C’est sur l’insistance et les conseils de Jordi Barre que l’on remit en chantier cette crèche vivante.
Aidée en la circonstance par les dévoués Henriette LESAGE, Lucien CASTILLO, Pierre BRIAL, l’Estudiantine Illoise s’attela à la tâche.
Dans un premier temps il fallu retrouver les archives, les classer, dépoussiérer cette ouvre en supprimant certains chants, revoir le début de ce pessebre: c’est à ce travail considérable que travaillèrent Lucien Castillo et Pierre Brial.
Ce sont donc des adultes qui jouèrent la Pastorale: une chorale mixte de 40 personnes et une dizaine d’enfants sont indispensables. Les chants sont accompagnés par une jeune pianiste de grand talent, Cécile Monier, et la chorale est dirigée par Jordi Barre.

Présentation de la Pastorale :

En voici le déroulement :

  1. L’Annonciation
  2. A Bethléem
  3. Naissance de Jésus
  4. Au palais d’Hérode
  5. Adoration des Bergers
  6. Adoration des Rois Mages
  7. Final

La Pastorale est une succession de dialogues, de monologues, de chants. Son originalité tient au fait que l’on trouve ici les Rois Mages et le Roi Hérode qui ont un rôle très important.
Nous ajouterons enfin que depuis 1985, le groupe présente la Pastorale dans beaucoup d’églises du département. A titre d’exemple voici les églises qui ont vu en 2007 le déroulement de la Pastorale: Rigarda, Vinça (le Carmel), Le Vivier, Osséja, Le Palais des Rois de Majorque (Perpignan), Baixas, Rodès, Ille, Terrats, Elne, Brouilla, St Feliu d’Amont.

Conclusion :
Une fois encore, Ille peut s’enorgueillir à juste titre de posséder une oeuvre unique en Roussillon, et nous ne saurions trop recommander à celles et ceux qui n’ont jamais vu la Pastorale de venir apprécier ce Pessèbre.

Marcel CAPILLAIRE

P.S. Pour permettre aux spectateurs ne comprenant pas le catalan, on a prévu un conteur qui explique en français les épisodes de la Pastorale.